AML prépare la reprise des opérations aéroportuaires

on .

Même si les restrictions aux voyages sont toujours en vigueur à Maurice, Airports of Mauritius Co. Ltd (AML) et ses partenaires s’activent depuis quelque temps déjà à préparer la reprise des opérations. Avec les nouvelles normes sanitaires requises, AML travaille de concert avec le ministère de la Santé à développer un protocole élaboré, qui réponde à ces exigences tout en minimisant les risques pour les passagers, comme pour les employés. A noter que plusieurs compagnies aériennes à l’instar d’Emirates, Air France et Air Mauritius ont déjà signifié leurs intentions de reprendre leurs dessertes durant le mois de juin, si la situation le permet.

« Il est essentiel pour nous, en tant que responsable de la plateforme aéroportuaire, de tout mettre en œuvre afin de rassurer les voyageurs et nos équipes, sur le fait que nous pouvons reprendre nos activités sans que cela ne pose des risques à leurs santés et à leurs bien-être. Sans cela, il sera difficile pour le secteur de l’aviation de rebondir. C’est la raison pour laquelle nous voulons être prêts à reprendre du service dès que le gouvernement enlèvera les restrictions. » dit le CEO d’AML, Anoop Nilamber.

Ainsi, des nombreuses mesures sont proposées pour garantir le respect des normes sanitaires. Un contrôle strict est envisagé aux points d’accès afin de prévenir tout attroupement au niveau du terminal passager. En parallèle, le cheminement des passagers devrait être revu afin de permettre la distanciation requise entre les individus. Il est également préconisé que les voyageurs se soumettent à une prise de température avant d’accéder au comptoir d’enregistrement.

Des dispositions spéciales sont aussi à prévoir aux différents points de contrôle, tels que pour l’immigration et la sûreté. Les membres du personnel seront munis d’équipements de protection nécessaires et recevrons une formation spéciale pour effectuer les contrôles sans compromettre les précautions sanitaires.
En sus de la mise à disposition de distributeurs de gel désinfectant à plusieurs endroits stratégiques du terminal, les points de contact réguliers, tels les comptoirs, les sièges, les bacs en plastique et les rambardes à travers l’aérogare, seront soumis au nettoyage intensif et à la désinfection plusieurs fois par jour. La distanciation sera également de mise dans la salle de départ où les passagers patientent habituellement avant d’embarquer. Ainsi, certains sièges seront marqués avec des étiquettes et devront rester inoccupés.

« Nous prévoyons tout un nouveau système de signalétique pour guider les passagers à travers le parcours depuis l’arrivée dans le terminal, jusqu’à l’embarquement. Les nombreux écrans du bâtiment seront aussi mis à contribution afin de disséminer des informations importantes aux voyageurs. C’est tout notre mode d’opération que nous revoyons, mais nous sommes persuadés que toutes les mesures nécessaires seront en place au moment où le trafic aérien reprendra. Le plus tôt sera la reprise, moins dur sera l’impact sur tous les opérateurs du secteur. » ajoute Anoop Nilamber.


Pour AML, il est primordial tout mettre en œuvre pour renforcer la confiance des voyageurs et assurer la réussite de la reprise. De ce fait, elle vise à fédérer toutes les agences et les autres prestataires de services, afin de permettre à l’ensemble du dispositif aéroportuaire d’être prêt et conforme à la réglementation sanitaire.